Daniel Botelho | Belgium Refugee crisis
Comme partout en Europe, Bruxelles a vu ces dernières semaines un afflux important de demandeurs d'asile arriver à Bruxelles. L'Office des Etrangers, base près de la gare du Nord, est responsable de leur enregistrement et a une capacité actuelle de seulement 250 enregistrements par jour de semaine.
Chaque jour, c'est pourtant plus de 300 nouveau candidats qui arrivent, hommes, femmes et enfants, espérant finaliser leur enregistrement le jour-même pour avoir accès aux centres couverts pour demandeurs d'asile... Dont le nombre de places se révèlera bientôt insuffisant.
Les candidats malheureux s'installent dans un campement de fortune dans le Parc Maximilien tout proche. Ils dépendent aujourd'hui de l'aide de la Croix-Rouge, de Médecins du Monde et de la nouvelle Plateforme citoyenne d'aide aux refugies constituée de citoyens bénévoles et née de l?initiative de ceux qui veulent montrer un visage européen solidaire.
Cet élan solidaire parvient néanmoins difficilement à cacher le fait qu'un récent sondage montre que 7 Belges sur 10 pensent que le pays accueille trop de migrants...